chargement en cours merci de patienter
Services

VDI ou RDS, quelle solution choisir pour un bureau à distance ?

Le bureau à distance permet d’accéder en toutes circonstances au bureau de travail, sans pour autant avoir son ordinateur sur soi. Que ce soit sur tablette, sur smartphone ou sur un autre ordinateur, vous pouvez accéder à toutes vos données en un seul clic.
Pour répondre aux besoins des entreprises, il existe deux solutions principales : le VDI (Virtual Desktop Infrastructure) et le RDS (Remote Desktop Services). Sans plus attendre, découvrez les différences entre ces deux solutions de bureau à distance afin de choisir celle qui vous convient le mieux.





VDI

Le principe de fonctionnement d’un VDI est simple, il s’agit de la mise en place d’une structure dédiée pour chaque utilisateur. Cette structure représente le PC virtuel accessible à tout moment par n’importe quel autre appareil.
Dans ce type d’environnement, tout utilisateur à une machine virtuelle propre à lui. De ce fait, chaque souscripteur à une offre VDI a accès au même système d’exploitation à chacune de ses connexions.
Si cette solution est très choisie par les travailleurs à distance, c’est grâce à sa flexibilité. En effet, tout utilisateur de bureau à distance VDI est en mesure de choisir les caractéristiques de l’infrastructure qu’il utilise. Il est de ce fait possible de recréer une copie conforme de l’ordinateur personnel de l’utilisateur, avec toutes les données et les spécificités qui le différencient des autres, opérationnel de n’importe quel endroit.
 
Cette solution est intéressante pour les personnes à la recherche d’une solution qui assure à la fois :
-     une grande puissance de traitement de données,
-     une confidentialité totale du fait que chaque bureau virtuel est propre à un seul utilisateur.
-     La capacité à se connecter depuis n’importe quel appareil en toute sécurité

RDS

Pour ce second type de bureau virtuel, il s’agit de mettre à la disposition des utilisateurs des ressources communes. On peut imaginer ce système comme étant un grand ordinateur disposant de multiples serveurs, d’une puissance de calcul ainsi qu’un stockage que se partagent tous les clients du service.
Cet environnement virtuel permet un accès immédiat a un bureau à distance commun. Comme avec le VDI, les utilisateurs RDS peuvent se connecter depuis n’importe quel appareil à la différence que les ressources sont partagées entre les utilisateurs connectés en simultané.
C’est très utile pour certaines tâches, car le RDS permet de réduire la consommation de données et d’énergie, mais ça n’est pas toujours optimal en terme de productivité ou de confort de travail pour l’utilisateur.
 
Avec un bureau à distance fonctionnant selon l’environnement RDS, les clients ont accès à :
-     La suite Microsoft Office ;
-     Les logiciels professionnels de paie, de comptabilité… ;
-     Le partage de contenus en toute confidentialité ;
-     Tous les logiciels installés sur le RDS sont accessibles aux clients, contrairement au VDI qui permet d’adresser les besoins de chaque utilisateur de façon personnalisée.

RDS ou VDI ?

Bien que les deux solutions de bureau à distance soient proches l’une de l’autre, la puissance du VDI est nettement supérieure à celle du RDS. Cela s’explique par la personnalisation des composants du poste à distance selon les envies du client, et ce, sans aucun partage de ressources.
De plus, la segmentation entre l’outil virtuel et le PC physique sécurise le poste de travail de l’utilisateur.
 
Le VDI offre aussi un accès instantané au bureau de travail depuis n’importe quel autre appareil. En prenant en compte tous les aspects pratiques du bureau à distance, le VDI apparait plus adapté aux personnes à la recherche de performances, de personnalisation et d’évolutivité.